Histoire et découverte de l’île

Découvrez l'histoire et le patrimoine de l'Ile aux Moines ...

Le golfe du Morbihan fut, au néolithique, peuplé par des sociétés agricoles qui édifièrent de nombreuses constructions en granit dont les restes sont encore visibles de nos jours, particulièrement à Locmariaquer, à Er Lannic, à Gavrinis et à l’Ile aux Moines.

 

Dans cette dernière, sur 27 sites répertoriés par le Service Régional de Bretagne, 12 ont été reconnus datant de l’époque néolithique. Ces marques de puissance de ces sociétés sédentarisées, ont été, en majorité, érigées sur les buttes de l’île. Parmi elles, le Cromlech d’An Keu à Kergonan, qui daterait environ de 5000 ans avant J.C, est le plus spectaculaire avec ses 24 menhirs disposés en demi-cercle (96 m d’ouverture et 70 m de profondeur).

 

Vestiges de la période gallo-romaine, ont été retrouvés des morceaux de poteries, des débris d’amphores ce qui laisse supposer la présence de quelques villas.

 

« Enez Manac’h » contracté en « Izenah » doit son nom au fait qu’au Moyen Age, le roi de Bretagne Erispoë en fit don à l’abbaye de Redon mais les moines ne s’y intéressèrent pas et l’île dut subir de nombreuses invasions venues de la mer. À cette époque, l’île était peuplée de marins, de pêcheurs et d’agriculteurs. Elle fut érigée en commune à la Révolution française en 1792.

 

Le nombre le plus important d’habitants vivant à l’année sur l’île fut atteint en 1861 avec 1714 personnes. Un record ! Tout au long du 19ème siècle la population baissa régulièrement.

 

Aujourd’hui, elle compte 622 habitants vivant toute l’année sur l’île. Par contre l’été, la population dépasse les 6000.

 

Site recensant croix et calvaires : www.croixbretagne.fr
Inventaire du patrimoine du ministère de la Culture : www.culture.gouv.fr/culture/inventai/patrimoine

 

Préhistoire du Golfe et inventaire des sites de l’Ile aux Moines

 

Passionné d’archéologie, Hervé CRÉQUER nous apporte ses connaissances sur les monuments néolithiques de l’Ile aux Moines (enceinte de Kergonan, dolmen de Penhap, etc.). Il explique les problèmes posés par les fouilles et présente les difficultés d’interprétation.

 

Article et témoignage de Hervé CREQUER

 

À voir sur L’Ile aux Moines

 

  • Le bourg, le Bindo

Le Bourg est le lieu où se rencontrent Îlois et Îloises, qui y viennent pour le marché, pour effectuer des démarches administratives à la Mairie…
Dans la plupart des villages de France, l’église apparaît comme le point central autour duquel se constitue le bourg. Ce n’est plus le cas à L’Ile aux Moines. S’il est vrai qu’au début du XIXe siècle, la Mairie d’alors faisait face à l’église (observez sur la maison face au clocher, aujourd’hui propriété privée, le fronton triangulaire avec les trois devises : Liberté Égalité Fraternité), le centre-bourg s’est progressivement déplacé jusqu’à la configuration actuelle.

 

 

Megalithique de Kergonan

  • Le Cromlech de Kergonan

En quittant le Bourg, et en suivant le fléchage bleu peint au sol sur la rue du Dolmen, vous traversez Kerscot, puis entrez dans Kergonan. Sur la droite, vous pouvez apercevoir un vaste espace en forme d’ellipse délimité par 24 pierres debout appelées « menhirs » : il s’agit du cromlech de Kergonan. Cet ensemble, érigé aux environs de 5000 avant Jésus-Christ, lieu de cérémonies religieuses, pourrait avoir servi de calendrier solaire.
L’achat récent, par la commune, d’une propriété privée, a permis au public de découvrir les dernières pierres de l’enceinte, dont le plus grand des menhirs de l’île, le « Moine ».

Dans la ferme-expo attenante, le Conservatoire du Littoral présente les actions qu’il conduit pour la protection de la flore et de la faune, des informations sont données sur les oiseaux qui nidifient sur l’île. Enfin, dans la grange, des panneaux et des vitrines expliquent les évolutions depuis le néolithique.

 

 

  • Le château du Guerric

Dans une enceinte privée, plantée d’essences multiples : séquoias, érables, chênes centenaires… Vous pouvez également apprécier le charme de la chapelle Sainte Anne (fin XVIIe siècle) entièrement rénovée.

 

pierres a laver du salzen

 

  • Les pierres à laver du Salzen

Ce n’est pas un lavoir au sens strict du terme, mais le lieu témoigne des conditions de vie des femmes de l’île. Proches d’une fontaine, les pierres ainsi disposées permettaient de laver, de battre le linge de maison et de le rincer. C’était également un lieu où pouvaient se prendre certaines décisions pratiques, compte tenu de l’absence des hommes partis en mer.

 

 

Dolmen de penhap

 

  • Le dolmen de Penhap

Ce superbe dolmen avec son allée couverte était, selon les archéologues, une sépulture qui pouvait recevoir un ou plusieurs individus reconnus comme étant des dignitaires privilégiés de la communauté. 50 000 dolmens ont été recensés dans le monde dont 20 000 en Europe. Il est probable qu’une même sépulture ait pu servir durant plusieurs siècles.

 

 

sentier cotiers

 

  • Les sentiers côtiers

Le concept de sentier littoral est établi par la loi du 31 décembre 1976, qui instaure une servitude de passage de trois mètres maximum en bordure du domaine public maritime. Ce principe a été confirmé par la loi littoral de 1986. Après enquête publique, la décision est prise par le Préfet du Département.
À L’Ile aux Moines, 14 km de sentiers ont été aménagés avec l’aide de la Fédération des Randonneurs du Morbihan. Il en reste une petite dizaine à ouvrir lors de la prochaine campagne.

Outre la création de ces sentiers, la commune est responsable leur entretien, le nettoyage se fait en collaboration avec le Conservatoire du Littoral. Pour prévenir toute difficulté (égarement, blessure…), elle a disposé, de place en place, des bornes numérotées indiquant le lieu où elles sont placées et le numéro à appeler en cas d’urgence.

La commune souhaite que ce balisage soit respecté, et demande aux visiteurs d’éviter les dégradations susceptibles de mettre en péril la vie d’autrui.
Pour toute question, vous pouvez joindre le garde littoral, Julien LEPERLIER, au : 06.79.34.77.00. ou j.leperlier@mairie-ileauxmoines.fr.

 

 

  • Les fontaines

Le site de L’Ile aux Moines dispose de nombreuses fontaines dont certaines ont été aménagées au cours des siècles passés. Il existe également des puits dont une bonne part est située dans des propriétés privées. Ces puits et fontaines sont signalés sur le nouveau plan de l’île qui est remis aux visiteurs (voir lien en haut de page).

 

 

  • Calvaire du Trec’h

Ces sujets peuvent aussi vous intéresser

ACCES
DIRECT